19 décembre 2006

Comment envoyer des fichiers sur internet?

Internet c'est fantastique. On peut communiquer avec des conaissances, familles et amis, meme s'ils sont de l'autre cote de la Manche... ou a La Reunion (quoique le haut-debit la bas a des relents de fracture numerique).

Le seul hic c'est qu'a force de recevoir des blagues de la cousine Sylvie ou des mp3 de la soeurette, les bal mail explosent!

D'ou l'interet ce site fort pratique sur lequel je suis tombe aujourd'hui: SendThisFile.com permet d'envoyer des fichiers de taille illimitee!!! A essayer d'urgence...

Tags: , , ,

29 novembre 2006

Enfin un pas vers des syndicats representatifs?

Les frequentes greves en Frances ainsi que les negociations afferentes sont orchestrees par des syndicats peu representatifs: d'apres le NouvelObs (!), "seuls quelque 8% des 16 à 17 millions de salariés sont actuellement syndiqués en France et que les élections prudhommales organisées tous les cinq ans sont régulièrement marquées par une abstention frôlant les 70%."

Le systeme actuel est en effet herite d'un decret de 1966 figeant les positions syndicales d'apres guerre!


Les syndicats ralent forcemment: de la democratie, allons donc!
Comme le dit Le Figaro: "Officiellement, tous dénoncent le recours à une élection pour mesurer l'audience des syndicats. Une telle méthode transformerait le syndicalisme d'adhésion, tourné vers la conquête de nouveaux militants, en syndicalisme d'opinion dénoncent les détracteurs."

Le gouvernement a une opportunite en or pour reformer et:
  1. revitaliser le paysage syndical en offrant un lien direct entre representativite et positions a la table de la negotiation
  2. re-impliquer les salaries
Gageons qu'il n'en fera rien...

Liens:

06 octobre 2006

Pandora!

J'ai commence a utiliser ce service au bureau pour m'isoler quand l'open plan se fait trop bruyant:

Le principe est simple: on commence une "chaine radio" en indiquant un titre, par exemple Tutu et le site envoie de la musique qui y ressemble. On peut ensuite affiner ses preferences, acheter direct un morceau sur iTunes, etc.... En un mot c'est genial -la radio, sans la pub ni tous les neuneus qui bavent tout le temps dans le poste.

Pour les adeptes du web 2.0, il y a un mashup avec Last FM qui permet de renseigner tout le monde ses gouts de chiottes partager ses meilleurs moments musicaux:




Last FM peut aussi etre utilise avec iTunes...

Tags:

27 septembre 2006

La guerre en Irak contre-productive?

Alors que la cote de popularite de Bush descend lentement mais surement et que l'opinion publique amerlaude commence a se demander comment la premiere puissance mondiale en est arrivee a un nouveau Vietnam, un rapport des espions US est a la limite de de declarer cette guerre contre-productive:

"the document — a summary of the assessments delivered by America’s 16 intelligence bodies — concluded that the Iraq war had created a new generation of Islamic terrorists and that the threat to the US was now greater than before the September 11 terror attacks"
The Times: Read it yourself, says Bush as threat report made public

C'est juste domage qu'ils aient mis 3 ans et demi a s'en apercevoir...

PS: pour memoire, un recapitulatif de ce conflit est ici

22 septembre 2006

Retour sur investissement de l'impot?

Un post specialement pour Francois...
Le taux d'imposition en France est l'un des plus eleves d'Europe.

Mais quel est le retour sur investissement?
  • Sante: tres bon (Preventable Deaths by Country [Newsweek]
  • Education: moyen moins
  • Transports/infrastructure: tres bon, le TGV bientot a 360 (Sarko a pas encore pense a mettre des jumeaux en Scooby equipes de boites a images le long des rails)
  • Emploi: carrement mauvais
  • Competitivite a l'export: pas bon non plus

  • Avez vous d'autres suggestions?

    19 septembre 2006

    Ou est le probleme?

    On parle beaucoup des morts sur la route, des radars automatiques. Cela represente en effet plus de 6000 morts evitables par an, un carnage?

    Le facteur alcool cause a lui seul de 7.5 fois plus de deces:
    Le Monde.fr : L'alcool, un danger mal combattu

    Je serais curieux de comparer les couts des gendarmes assis le cul dans leur Scooby a guetter le pekin defilant a 150 sur une A16 toute vide et le budget de la prevention alcoolique...

    Tags:

    05 septembre 2006

    Naivete, blog et deontologie

    Laurent pointe ici [ Bloggueurs manipulé … par qui ?] ce post de Loic le Meur:
    Pierre Haski rappelle la déontologie d'un journaliste.

    Son post est d'une naivete deconcertante pour un responsable d'agence de comms, voir ma reponse.

    PS: Il dit ici que Les français mauvais en économie?, il a du lire mon blog?

    04 septembre 2006

    Vitriol diplomatique

    Les medias francais n'ont pas relate les efforts de Chirac pour le Liban avec beaucoup de complaisance, alors quand le Canard a Murdoch s'en mele, ca devient carrement saignant:
    France about-turns into a bigger military mess - Sunday Times - Times Online

    "Chirac’s sheer ineptness has brought him avoidable humiliation. Already held in contempt by America and disdained by the British, he has now advertised his unreliability to a wider global audience. "

    Le parallele est fait avec le fiasco de Goradze durant la guerre des Balkans:

    "We (the other Nato defence ministers) found a word to describe the French habit of making impressive statements with no means to put them into effect. We called it “grandstanding”. "

    La diplomatie francaise est accusee de s'ecouter parler et de preferer la forme aux questions pratiques. Vivant en Angleterre, il est certain qu'il y a un grand fosse entre l'idealisme gaulois et le pragmatisme anglo-saxon. Deux etremes qui ont beaucoup a apprendre l'un de l'autre...

    28 août 2006

    Cout des programmes presidentiels

    Cet article du Figaro relate un projet visant a chiffrer le cout des programmes electoraux sur le site debat2007.fr

    C'est une initiative remarquable, et meme une rupture pour la France: les chiffrages de proposition electorales sont courantes a l'etranger mais les Francais semblant faches avec la chose economique cela n'avait pas encore ete fait en France...


    Tags:

    22 août 2006

    Only in the US of A...

    Nos amis les amerlauds ont le chic pour inventer des passe-temps plus stupides que les autres. En sus de l'aspect comique (ca depends), l'autre aspect positif est que cela contribue a la selection naturelle: voir les Darwin Awards.

    Ceux la sont bien partis:
    Boing Boing: Ghost ride da whip

    Tags:

    16 août 2006

    Le chômage progresse en GB

    J'ai entendu une reflexion durant mes vacances en France sur la montée du chômage en Grande-Bretagne... C'est vrai: UK unemployment continues to rise (BBC), le taux est maintenant de 5.5%...

    A comparer avec 9% fin Juin en France...

    Voir aussi Usines a gaz sur les politiques de l'emploi, Réforme de l'état: quand l'Espagne montre le chemin pour la comparaison avec l'Espagne et autres posts classifiés sous les catégories ci-dessous.

    Durant d'autres conversations, il me semble que l'opinion est en train d'évoluer doucement sur les 35 heures. Les effets pervers ce ce qui pouvait etre percu comme une bonne nouvelle (chouette, plus de vacances) commencent en effet a se faire sentir:
    • le pouvoir d'achat stagne (salaires geles apres les negotiations des accords pour les 35h)
    • les entreprises et les salaries ont du mal a planifier 10 semaines de conges par an (embauches gelees, etc...)
    Ce qui m'etonne toujours c'est que le raisonnement de Martine Aubry ait pu passer, meme a l'epoque. Il s'agit ni plus ni moins a mon sens que d'une approche digne de l'URSS:
    • pas assez de travail (ou de farine, chemises, ou autres), donc on rationne
    • le hic c'est que le travail genere de la valeur, rationner le travail c'est ralentir la croissance
    Mais la France evoluant fort lentement ou par brusques soubresauts, on semble loin d'une liberalisation du marché du travail...

    Tags:

    11 mai 2006

    Critique de film: THX1138

    J'ai vu la VO de ce premier film de George Lucas decrivant la revolte d'un employé robot contre le systeme: un excellent film d'anticipation des 70ies (1969) a classer avec Orange Mecanique (Clockwork Orange), Brazil et autres 1984ou Fahrenheit 451. L'histoire est (d'apres moi) inspirée de l'Ile du Dr Moreau (HG Wells) et ayant inspiré plus recemment The Island (de Michel Bay, 2004, avec Ewan McGregor et Scarlett Johansson)
    Les spectateurs plus jeunes peuvent etre deconcertés par la dureté du genre (voir dystopia) et une certaine lenteur (personellement je ne considere pas cela comme une tare, trouvant les films actuels un peu trop "bavards").
    Un classique a (re)voir d'urgence.

    Lire egalement l'excellent article Wikipedia (en Anglais).

    Tags:

    09 mai 2006

    Les "miracles" de la technologie

    Les Amerlauds on réussi a envoyer des bombes en Irak tout en ne sachant pas ou ce pays se trouve:
    Where's Iraq? Young Adults Don't Know, Study Finds Americans 18-24 Remarkably Uninformed About Geography - CBS News

    Probablement un "miracle" de la technologie? Ou est ce que quelqu'un a appuyé sur le mauvais bouton???

    Tags:

    08 mai 2006

    27 avril 2006

    De Hong-Kong a la France: Chris Patten sur l'analphabétisme économique des élites politiques françaises

    Lu today dans le Canard Dassault, les interrogations de l'ancien gouverneur (British) de Hong-Kong:
    Chris Patten: l'analphabétisme économique, péché mignon des élites politiques françaises

    Il pose quatre questions, assez en finesse:

    Primo, comment se peut-il que l'essentiel du débat économique, pourtant conduit par les politiciens les plus brillants de France, la crème de l'ENA, soit entaché de tant d'analphabétisme ?

    Secundo, y a-t-il une vraie menace sur le mode vie que les Français chérissent à juste titre ?
    Tertio, qu'est-il advenu de la tradition révolutionnaire pour qu'elle concentre ses passions sur le droit à un job à vie dans la fonction publique ?
    Quarto, j'admire beaucoup le sens de l'Etat et de ses institutions qui règne en France. Mais ces institutions sont-elles stables et en sécurité avec des dirigeants politiques incapables de connecter le débat démocratique avec le monde réel qui existe au-delà des frontières poreuses de la France ?


    Tags:

    24 avril 2006

    Réforme de l'état: quand l'Espagne montre le chemin


    Autrefois lanterne éclairant le Monde, la France semble se laisser reléguer lentement mais surement.

    Le cas de l'Espagne est édifiant: d'un pays juste sorti de la dictature Franquiste en 1975, entrée dans la CEE en 1986 avec un taux de chomage de 17,4% contre 9,8% pour la France (source: Eurostat) a respectivement 9,2% contre 9,5% en 2005! J'ai fait un petit dessins pour les thésards.

    Voila maintenant qu'ils nous montrent comment réformer l'etat:

    Madrid préconise la fin des "postes à vie" (Le Monde, 13/4/06)

    Le plus etonnant pour nous autres Francais est peut etre l'attitude des syndicats:
    Pour autant, les syndicats ne se montrent pas opposés aux nouveaux objectifs mais à une condition : "Nous ne nous opposons pas à cette notion d'évaluation selon l'accomplissement du travail mais toute la question est de savoir dans quelles conditions cette évaluation sera réalisée ; nous exigeons des critères objectifs et demandons à ce que les syndicats puissent participer à ces évaluations", poursuit Miguel Segarra. "Dans une petite ville, par exemple, qu'est-ce qui nous garantit que l'employé ne sera pas jugé selon qu'il s'entende bien ou mal avec le responsable ?", précise-t-il.



    Tags:

    18 avril 2006

    Les bloggers et la presse

    Eric Dupin est un journaliste-blogger, une espece encore assez rare en France. Son blog est intéressant (c'est un vrai blog Typepad avec commentaires et trackback) meme si il est parcimonieux avec les hyperliens. Je ne suis pas toujours d'accord avec ses sensibilités politiques mais c'est ce qui fait la richesse de la discussion, d'autant plus qu'il est souvent assez nuancé dans le propos.

    Comme tout membre d'une profession bien etablie en France, le reflexe corporatiste l'emporte neanmoins, comme dans ce post:


    L'article suivant est tombé sur mon feedreader (lire telescripteur pour les anciens) ce matin:


    Je pense que l'ere est a la societe participative: le Web 2.0 est read/write (lecture/ecriture). Cela a entres autres l'avantage de fournir un mecanisme de retour d'information aux journalistes plus rapide et interactif que le courrier des lecteurs.
    Imaginons un instant que chaque article en ligne ait:
    • une fonction trackback pour voir qui le reprend dans les blogs (dans quel contexte et combien de fois)
    • une fonction commentaires (on peut avoir des mecanismes de flitrage pour eviter les idiots qui spamment les blogs et voir quels sont les articles les plus commentes et avec quelle tonalité)
    • des tags pour classifier l'information
    • et evidemment un fil RSS pour chaque auteur...
    On en est encore un peu loin mais je prédit que cela arrivera dans un futur proche: la PQN est conservatrice, meme si et si le Nouvel Obs propose des forums et si Libé a ete pionner du web ils deviennent carrément reacs. Voir leur traitement de ce combat d'arriere garde: La presse envoie sa facture à Google (Libération )



    Tags: Web 2.0

    17 avril 2006

    La cigale et la fourmi, a la Francaise d'aujourd'hui!

    Anne m'a envoyé ces versions de cette fable de la Fontaine l'autre jour. Je suis sur que Rémi, Razzye, Christophe et Vincent trouveront cela rigolo...

    VERSION INTERNATIONALE:

    La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule ; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide ; elle rit, danse et joue tout l'été.
    Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri et meurt de froid.

    FIN


    VERSION FRANCAISE:

    La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide ; elle rit, danse et joue tout l'été. Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les autres moins chanceux comme elle ont froid et faim. La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits-vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.
    Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir
    cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance. Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi. Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part".
    En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive a l'été) d'anti-discrimination. Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.
    La maison de la fourmi est saisie par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts.
    La fourmi quitte la France pour s'installer avec succès en Suisse. La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée : elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.
    L'ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir. Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens. Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coutera 10 millions d'euros. La cigale meurt d'une overdose ; Libération et L'Humanité commentent sur l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.
    La maison est squattée par un gang d'araignées immigrées ; le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France. Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.

    FIN





    Tags:

    13 avril 2006

    Securite routieres sur les nationales: vaut mieux tard que jamais!

    A l'occasion des vacances de Paques, le ministere des transports communique sur la sécurité de nationales:
    Spot choc sur la limitation à 90 km/h

    Il est grand temps de s'attaquer au vrai probleme, apres avoir passé deux ans a persecuter les automobilistes sur les autoroutes a l'aide de tirelires géantes (communement appellees radars automatiques).

    Le budget de communication de la securite routiere est de €18m. Combien de flics en plus peut on poster sur les nationales et aux sorties de boites pour ce montant?


    Voir aussi:


    Tags:

    11 avril 2006

    Quand je suis devenu grand... [Le journal de Vincent]

    Post interessant sur les reflexions d'un jeune diplomé face au marché du travail:
    Quand je suis devenu grand... - Le journal de Vincent

    Extraits:
    Claque n°1 : les recruteurs vous mettent tout de suite dans des cases et il est très difficile d'aller voir ailleurs.
    Claque n°2 : ma spécialisation en marketing ne VAUT RIEN. Mon profil est totalement inadapté au marché et on m'a fait croire que j'aurai sous 3 mois des postes ouverts à des gens ayant 5 à 10 ans d'expérience. Il faut faire ses preuves pour espérer à terme occuper des postes à responsabilité.
    Claque n°3 : le diplôme n'est absolument pas une protection. D'ailleurs le chômage des BAC +5 est supérieur à celui des BAC +2.
    Claque n°4 : l'entreprise n'est pas ce qu'on nous décrit en école. On est là pour faire du chiffre, bosser et montrer qu'on est dans les meilleurs. C'est un VRAI MONDE DE COMPETITION, ce qu'on ne nous apprend plus à l'école, du primaire à l'Université.



    Edifiant (au sens premier -et non péjoratif), voir mes commentaires dans son post.


    Tags:

    10 avril 2006

    Fin de CPE, pour qui l'addition?

    Le présomptueux Villepin a donc mangé son chapeau, les gauches sont renforcées et reunies, ainsi que les extremes (j'entendais sur France Inter une montée des prises de cartes chez le borgne et le fou du Puys).

    Bravo.

    Retour a la case départ donc, que faut-il faire pour résoudre le chomage des jeunes?

    Le gouvernement et la mission parlementaire ont annoncé l'extension des aides aux emplois de jeunes pour les entreprises. Cout: 300m€ en année pleine. C'est une mesure digne des socialistes: payer les entreprises pour faire de la "discrimination positive".

    Le contribuable (une minorité en France!), qui lui a l'avantage de ne pas incendier de voitures ni de bloquer les universités, se retrouve donc a payer encore et toujours.

    Mais ce n'est pas le seul perdant: faut-il rappeller encore une fois que le probleme du chomage des jeunes vient du fait que l'economie francaise cree moins d'emplois que nos voisins par point de PIB? Des depenses supplementaires appellent soit des taxes supplementaires, soit un accroissement de la dette (deja fort preoccuppante, la France est deja epingles par l'UE pour depassement budgetaires repetes). Et le corollaire en est une croissance freinee, donc plus de chomage.

    Encore une fois on a loupé le coche des réformes, et les jeunes qui se sont expatriés pour trouver du boulot ne sont pas prets de pouvoir rentrer...



    Tags:

    08 avril 2006

    Bien fait...

    Consequences logiques pour les etudiants, leur études sont en jeu:

    Etudiants, lycéens : péril sur les examens

    Domage pour ceux qui ont ete pris en otages (c'est a dire ceux qui veulent etudier, peut etre parcequ'ils n'ont pas les parents derriere pour payer le loyer?), les autres étudiants syndicalistes professionels n'ont probablement aucune intention d'integrer une entreprises privée (et donc au passage ne sont pas concernes par le CPE...). Voir par exemple le CV de Rémi Brazillier, secretaire de MJS. Vous imaginez les questions sur sa these a l'entretien d'embauche? Mais son but est sans doute de vivre des cotisations des militants? comme Sylvain Elies.

    Voir également mes commentaires ici et la, et cette citation piochée sur le blog de Frank (que je n'ai pas verifiée):
    Il y a aujourd'hui 66 000 étudiants en psychologie. Par comparaison, il y a par exemple 40 000 avocats au total en France. Comment ne pas voir là un grave problème d'orientation professionelle ?

    PS: toujours dans le registre le CPE vu de l'Etranger, voir les Q&R de la BBC sur le sujet...


    Addendum: email recu de Sylvain Elies ce WE:
    Subject: Diffamation
    Date: Sat, 6 May 2006 20:23:15 +0200
    From: Sylvain ELIES


    Cher Monsieur,
    Vous avez eu sûrement plaisir à citer mon nom et j'espère que vous avez plaisir à venir sur mon blog. Toutefois, comme je l'avais indiqué en commentaires, je ne vis pas de la cotisation de militants ou d'élus. Je suis salarié et touche un salaire n'ayant rien à voir avec mon activité militante... Je vous pries donc de bien vouloir enlever le post que vous avez ou tout au moins de modifier le propos lié à mon nom.
    Vous remerciant pour la diligence dont vous serez faire preuve,
    Sylvain ELIES


    (noter l'injonction :-)

    Tags:

    06 avril 2006

    Payez en livres... turques!

    Le Monde nous revele gentiement qu'il est possible de payer dans des automates avec des pieces de 1 livre turque, qu'ils confondent avec les pieces de 2 neuros (61 cents):
    Le Monde.fr : Une livre turque "pèse" 2 euros

    Ca me rappelle les pieces de 20 francs belges que l'on utilisait pour 10 francs francais dans les flippers...

    05 avril 2006

    Les greves vues de Londres

    Edito au vitriol dans le Times (tendance libérale et anti-Européenne a la Murdoch) sur les manifs anti-CPE:
    Vive la révolution - Comment - Times Online

    "To recap, the French strikes are intended to stop the Government introducing a first tiny element of flexibility into France’s sclerotic employment system. At present it is almost impossible to fire anyone under French law without a long process of complaints, warnings, claims, counter-claims, and hearings at the prud’hommes, a kind of employment tribunal which can go on for months or until one party or the other, ready to die of boredom, gives in. This means that no employer in his right mind wants to take on a new employee with no experience, in case he turns out to be a dud and then the employer is lumbered with him for keeps. And that in turn means that the young, fresh out of university or school, live with 25 per cent unemployment – and worse in many of the banlieues where young people spent last autumn rioting. The bright idea of Dominique de Villepin’s Government is to make it easier to fire people under 26 – thereby encouraging employers to take more of them on in the first place. But French voters, especially the young ones who might actually benefit from the change, are dead against any change to the cosy, statist jobs-for-life system they’re used to."

    Un bon résumé non?

    Pour ceux qui ne lisent pas (encore) l'anglais, utilisez donc le service de traduction de la Yahoo! toolbar, j'ai du boulot et je suis pas au 35 heures moi!


    Tags:

    04 avril 2006

    Les greves vues de l'etranger


    Meme moi je me demande pourquoi les planqués de la fonction publique sont en greve contre le CPE... alors vu des Midlands les froggies in strike n'ont pas vraiemment bonne presse.

    Leeds airline whippet into frenzy over French strike | The Register

    (pour ceux qui tombent dans le stereotype du Francais ne parlant pas d'autres langues que la sienne, le pannonceau dit "Je suis paresseuse").


    Tags:

    03 avril 2006

    Passport biometrique: tant pis pour les expats

    Les passeports biométriques nécessaires pour aller visiter Big Brother facon US sont ENFIN disponibles... a Paris seulement!
    Le passeport électronique disponible à Paris (Nouvel Obs, 03/04/06)

    Le bon sens indique que les Francais expatries a l'etranger voyagent probablement plus que les metros. Le probleme avec le bon sens c'est que c'est une qualité finalement peu partagée, et les dieux de l'Ena sont assez radins en ce domaine.

    Pour les Francais de Londres ou d'ailleurs, pas d'autre solution que d'aller faire la queue a l'ambassade des USA (a Londres, un espece de blockhaus fortifié) et de payer £63 (soit 90 neuros), sachant qu'au passage le gouvernement francais facture les passeports tout de meme 60 neuros...

    Tout ca parceque le ministere a pris du retard avec les passeports a lecture optique deja (on n'a pu se les faire deliverer que bien apres tout le monde a Londres) et a gere l'appel d'offre aussi bien que le demantelement du Clémenceau (voir cet article du Figaro: Ratés en série pour le passeport biométrique, 01/03/06).

    Et en plus, nous avons le privilege douteux d'etre servi par un service consulaire inefficace, arrogant et dont les employés n'ont pas la moindre idée de la politesse ni du service client. Mais peut etre ai-je habité trop longtemps hors de France et n'ai-je pas l'habitude de l'administration francaise?

    31 mars 2006

    Guetta: pan sur le CPE

    J'ecoutais Bernard Guetta s'exprimmer sur le CPE ce matin en podcast sur mon iPod.

    D’une idéologie à l’autre (Bernard Guetta, Géopolitique, Chroniques, France Inter, 30/03/06

    Pas grand chose a rajouter si ce n'est le lien vers cet article du IHT:
    Letter from Paris: 4 simple rules for firing an employee in France (IHT, 29/03/06 )

    (d'accord, le calembours est vaseaux mais c'est Vendredi apres-midi)

    30 mars 2006

    Images de la France vue de l'Etranger

    Je ne me suis pas senti aussi peu fier de mon pays depuis que le corrompu-en-chef (1,6m de hits!!!) a repris les essais nucleaires... (plus un probleme de communication qu'autre chose encore une fois)

    Fashionable danse in France these days
    (Loic Le Meur via James Governor's Monkchips)

    Le Times (tendance droite australienne) est assez peu amene dans son analyse:
    Protesters fight plans to create more youth jobs (Times, 07/03/06) France’s high youth unemployment is at the centre of a battle between demonstrating public service unions, students, and the Prime Minister Dominique de Villepin

    Le Guardian (gauche liberée) ne sais pas trop comment traiter le sujet, balance entre bon sens économique et désir de gauches: Mass protests on the streets of France (Guardian, 29/03/06)

    Mais cet edito est assez hilarant: Agnès Poirier: In the grip of declinology (Times, 29/03/06).

    Quant aux Amerlauds, ils se demande ce qu'ont les Francais a toujours vouloir casser ce qui marche, en l'occurence la pomme aux oeuf d'ors: Apple vs. France (Newsweek, 21/03/06)

    Tags:

    28 mars 2006

    26 mars 2006

    Wiktionnaire

    On connaissait déja la Wikipedia, ou encyclopédie "open source" (encyclopedie en acces libre créee et améliorée par une communauté a l'égard du logiciel libre).

    Personellement, je trouve la Wikipedia absolument indispensable -les sources documentaires gratuites en Francais etant assez limitées. Il faut savoir cependant que ce systeme a ses limites, que certains articles peuvent etre changes, par des opposants politiques entres autres. Ceci etant dit, et au risque de déplaire a Eric Dupin, les journalistes racontent pas mal de sornettes et ne prennent pas toujours le soin de verifier leurs sources...

    Pour en revenir aux Wikis, voici donc le lien pour le Wiktionnaire, le dictionnaire libre... et augmenté des entrées de celui de l'Academie Francaise:
    Wiktionnaire

    A mettre d'urgence dans vos favorits/onglets!


    Tags:

    24 mars 2006

    Campagnes, magasins relais et bon sens

    C'est probablement le proverbial bon sens paysan (cher a Annette) qui a inspiré les épiceries de campagnes a jouer les depots pour les vepecistes et autres porteurs de paquets:
    Le Monde.fr : Les magasins-relais jouent la proximité (Le Monde, 16 Février 2006)
    -malheureusement en acces payant maintenant.

    Ils y trouvent une source de revenus complementaires ainsi qu'une augmenation de la chalandise.

    Ce n'est qu'un debut timide cependant, on pourrait aller beaucoup plus loin en ces temps de fermetures de bureaux de postes et de commerces dans les villages. Comme par exemple combiner un bureau de poste a une epicerie. Ce n'est pas si farfelu que l'on pense, il y a de telles echoppes dans chaque high street anglaise.

    Un moyen efficace de lutter contre la desertification rurale?

    Tags:

    23 mars 2006

    Le Monde.fr : Les "dites, ne dites pas" du CSA

    Il n'y a pas que moi que les "au jour d'aujourd'hui" et autres expressions idiomatiques énervent:
    Le Monde.fr : Les "dites, ne dites pas" du CSA

    Voir aussi Continuons donc à!    

    22 mars 2006

    l'UMP soutient le CPE, singulièrement

    D'apres le SarkoBlog, l'UMP soutient le CPE. Comme la canne soutient l'aveugle il me semble (ca serait intéressant d'avoir le point de vue d'Alex sur la question d'ailleurs).

    Les commentaires sur le blog susnomé illustrent parfaitement ce dialogue de sourds. Mais apres avoir ecouté cet excellent podcast de Bernard Guetta (La singularité française, 16/03/2006) il me semble de plus en plus clair que si les autismes de chaque coté ne cherchent pas le dialogue.

    Le drame de l’Europe, de tous les pays qui la composent, est de ne pas encore avoir de forces politiques, d’intellectuels et de journaux qui sachent clairement dire que nos systèmes de protection sociale ne survivront pas tels qu’ils ont vieilli, que sans un nouveau contrat social le libéralisme l’emportera en Europe comme ailleurs, qu’un tel contrat ne pourra s’imposer qu’à l’échelle de l’Union et que cette bataille, forcément, sera longue.

    La France est un pays singulier, comme l'illustre si bien ce podcast: elle bataille car elle doute, elle est incertaine. Cela s'illustre d'un coté par le repli vers des extremismes (le borgne hideux, la syndicaliste et son double le postier), mais aussi par la cote de popularité du seul candidat (virtuel) proposant une rupture.

    Donc on crée des reformettes, on proteste, on conteste, on manifeste contre (meme completement bourré, mais bon un syndicaliste ivre, n'est-ce pas un pléonasme?), le tout sans vraiement se demander quel est le probleme de base.

    J'en ai assez ecrit (voir les tags ci-dessous) au sujet de mon opinion sur CPE: une loi inique, pondue par des enarques, qui complexifie encore un peu plus le droit du travail tout en envoyant un message negatif aux jeunes. Je comprends la réaction des jeunes sur le fond, mais je pense qu'ils se trompent de cible. Pour finir et une fois n'est pas coutume, voici une citation de Libé («Ils font ce que les 30-40 ans n'ont pas réussi», interview de Erwan Lecoeur, sociologue par Par Renaud Dely, 22/03/06):

    «Nous n'avons jamais voté et vous nous laissez Le Pen en héritage.» Comme ils disent aujourd'hui : «Nous n'avons jamais travaillé et vous nous laissez le chômage et la précarité en héritage.»


    Voila quelques articles (recopiés) sur le blog de La Lime ou ailleurs qui aident a retirer les œillères franchouillardes:



    Tags: , , , , , , ,

    21 mars 2006

    Version moderne de la cigale et de la fourmi

    J’ai reçu ceci de Pym, du Mimi et d’Annette, alors je me suis dit que ça méritait peut-être d’être posté?

    VERSION CLASSIQUE

    La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout l'été.

    Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

    La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri et meurt de froid.

    FIN


    VERSION FRANCAISE

    La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout été

    Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

    La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les autres moins chanceux comme elle ont froid et faim.

    La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.

    Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance. Les associations contre la pauvreté manifestent devant la
    maison de la fourmi.

    Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part".

    En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive a l'été) d'anti-discrimination. Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.

    La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts. La fourmi quitte la France pour s'installer avec succès en Suisse.

    La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée. Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.

    L'ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir.

    Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens. Une commission enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 Millions d'euros.

    La cigale meurt d'une overdose; Libération et Humanité commentent sur l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

    La maison est squattée par un gang araignées immigrées, le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

    Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.

    FIN


    Tags: , , ,

    19 mars 2006

    DAVSI, sommet de la franco-cacophonie?

    J'avais commencé un fort joli post sur la cacophonie a la francaise sur droits d'auteurs pour la musique en ligne, et pouf, Firefox a crashé. Ca arrive moins souvent qu'avec Micro$oft Interbete Explorer, mais c'est rageant de perdre des posts.

    Anyway....

    Plus je list sur le DADVSI, plus le sujet me semble compliqué. En bref, le législateur veut légiferer sur la maniere de gerer les droits d'auteurs lorsque la musique est telechargee.

    Il y a deja un systeme assez complique en place ou les diffuseurs de musique paient leur ecot a la SACEM qui a son tour reverse les droits d'auteurs (moins evidemment ses couts) aux auteurs. Cela s'applique aux radios, mais la France etant toujours avide de reglementation kafkaienne, egalement au magasin d'articles de plage qui met NRJ en bruit de fond pour attirer le chaland.

    Les deputes ont donc imagine un systeme de perequation identique pour la musique en ligne appellé licence globale. Car c'est bien connu, il faut le-gi-fe-rer! Mais c'est la que le probleme se corse, car il y a foule de questions technique et mon avis est que les deputes sont completement depasses et les lobbies de l'industrie musicale sont tres actifs.

    Quels sont les enjeux alors?
    1. Le droit a la copie privée: en théorie, les particuliers ont le droit de faire une sauvegarde. Cependant, les rapetous de la musique et du film vont jusqu'a mettre des programmes espions dans les CD's (Sony dans ce cas) et les DVD's sont protéges contre la copie. Pratiquement, il est donc difficile d'exercer son droit, d'autant plus que le législateur, a la botte des lobbies, souhaite empecher de contourner les dispositifs anti-copie.
    2. Il faut noter que le consommateur paie deja une taxe sur les supports vierges (auparavant musicassettes, etendu par la suite aux CD et DVD vierges -tant pis pour ceux qui les utilisent juste pour faire des sauvegardes de leurs blogs).
    3. L'autre enjeu est la vente liée: les musiques telechargees sont souvent compatibles avec seulement un seul lecteur (iTunes ne marche qu'avec les iPods). On appelle cela du lock-in. Mais comment forcer Apple a deverouiller iTunes rien que pour la France?

    Le débat nage dans la confusion. Pour ma part, je pense que les majors doivent ameliorer l'offre et le rapport qualité prix plutot que de criminaliser les ados qui s'echangent quelques mp3...



    Tags: , , ,

    15 mars 2006

    Usines a gaz

    Au point ou j'en suis (déja 10 posts), je me suis dit que je pouvais bien en remettre une couche sur le fameux CPE.

    Je cherchais a valider le postulat de Frank (ou plutot des articles qu'il reproduit in extenso dans son blog -la majorité des bloggers francais ont d'ailleurs une éthique particuliere -tres peu de liens, beaucoup de "moi moi moi", mais j'y reviendrai un de ces jours): le CPE ne créera pas d'emploi.
    Je partage son point de vue, intuitivement, mais cherchais a vérifier mes sources au lieu de poster mes humeurs.

    Et il se trouve que je ne trouve presque que des positions dogmatiques (voir les affligeants stopCPE ou bien encore jeunespourleCPE) et tres peu de faits. Alors, le CPE peut il creer de l'emploi ou ne provoquera t-il qu'un effet d'aubaine?

    J'ai pas mal recherché et peu trouvé, a part pas mal de lapalissades mais il y a quelques perles tout de meme sur lemonde.fr:
    • De 1973 à 2002, les gouvernements successifs ont utilisé pas moins de 35 dispositifs différents. En 1999, 40 % des jeunes de moins de 26 ans ayant un emploi en bénéficiaient, contre 5 % en 1975, selon Yannick Fondeur et Claude Minni, respectivement chercheur à l'Institut de recherches économiques et sociales (IRES) et chercheur au ministère de l'emploi (Economie et statistique n° 378-379, 2004). Pourtant, le taux de chômage des jeunes de 15 à 29 ans, de 6 % en 1975, dépasse les 20 % trente ans plus tard (23 % pour les 15-24 ans), avec des périodes de baisse à la fin des années 1980 et des années 1990.
      (Trente ans de dispositifs de lutte contre le chômage des jeunes, LE MONDE, 31.01.06)
    • Tous les pays qui ont un taux de chômage deux fois moins élevé que la France ont comme point commun une très grande fluidité du marché du travail. Parmi eux, il existe néanmoins deux modèles : le "libéral anglo-saxon" et le modèle "social-démocrate nordique".
      Ainsi, la protection du salarié français en CDI, dès lors qu'il possède une ancienneté dans l'entreprise, a pour contrepartie un salaire relativement médiocre à l'échelle européenne compensé par la capacité du salarié à négocier auprès de sa banque un emprunt à un taux d'intérêt peu élevé. L'équilibre est précaire, et toute modification substantielle nécessite un consensus social.

      Par ailleurs, la fluidité du travail n'est en rien gage de croissance et de création d'emplois. L'exemple du segment particulier que représentent les cadres supérieurs est à ce sujet très révélateur. La rupture du contrat de travail se traduit souvent par une "enveloppe-bagage" : départ immédiat contre indemnités très élevées. Le marché de l'emploi est fluide. Pourtant, le taux de chômage des cadres s'est accru de 5,6 % à 7,1 % de la fin 2001 à mi-2004. [NDA: le contre exemple de la Grande-Bretagne amene tout de meme a relativiser ce point, les penalites pour les entreprises etant en France fortement penalisantes]
      Un marché du travail fluide peut accélérer la croissance mais ne la provoque pas. Celle-ci est d'abord le résultat des politiques monétaire, fiscale, budgétaire. La réussite des pays anglo-saxons et scandinaves tient moins à leur politique sociale qu'à leur indépendance vis-à-vis de l'euro. [NDA: cela est un parti pris, l'Irlande par exemple est dans la zone Euro]
      (La "flexicurité", miroir aux alouettes, par Philippe Garabiol, LE MONDE, 22.06.05)
    Apparemment sans rapport, je me suis regale avec cet article au vitriol de Business Week relatant l'approche Frenchie sur la legislation des droit d'auteurs pour les oeuvres telechargees:
    • Apple's French Dis-Connection? (BusinessWeek, 15/3/06)
      Politicians are debating easing the penalties for illegal downloading. If passed, music fans' gain could be the entire country's loss
    Le lien avec le CPE: dans les deux cas, le gouvernement cree une usine a gaz pour resoudre un symptome, sans avoir diagnostiqué le vrai probleme.

    Cela me rappelle un certain porte-avion nommé Clemmenceau.... (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?)


    PS: note a Alex, Anne et Céline -l'idée du Web 2.0 est basée sur la participation. Les commentaires sont fait pour ca....



    Tags: , , , , ,

    14 mars 2006

    Etrangetés du systeme politique francais

    Tout d'abord, une excuse aux lecteurs qui ont remarqué la disparition des accents: je n'ai qu'un clavier QWERTY et utilisait Micro$oft Word avec Blogger pour Word, mais ce petit ad-on plante et le copier-coller de Word vers ne fonctionne pas (car comme d'habitude MSFT ne se conforme pas aux standards et insere des codes HTML speciaux et incompatibles avec Blogger...)

    Alors que la situation politique sur le CPE se transforme en guerre de tranchées, les issues en paraissent peu claires.

    D'un cote, le gouvernement s'accroche a une mesure qu'il présente comme essentielle pour résorber le chômage des jeunes et qu'il voit comme l'un de ses projets phares.

    De l'autre l'occasion de se regrouper au nom de la défense des salariés est trop belle pour une gauche émietté. J'ai déjà ironisé sur ces syndicats étudiants défendant les avantages qu'ils n'ont pas acquis. Quant au projet gouvernemental il ne m'apparaît que comme un cataplasme sur une jambe de bois, créant des complexités et des castes supplémentaires dans le droit et le marche du travail.

    Les choses commencent a prendre une tournure... intéressante. Il devient de plus en plus clair que le gouvernement est sur la défensive, traumatisé par le cas Juppé (qui avait du démissionner après une révolte estudiantine qu'il avait essaye de moucher en restant droit dans ses bottes). Les amendements qu'il propose renforcent l'impression d’impréparation et d'amateurisme.

    Vu d'outre-manche, le processus dans son ensemble est pour le moins intriguant et révélateur d'une conception de la vie politique et de l'esprit français bien peu adapté aux collaborations transversales et aux changements rapides qui caractérisent le monde d'aujourd'hui. Le Français est caractérisé par un fort individualisme (le travail en groupe a l'école n'est que peu récompensé par exemple), une structure très hiérarchique et la peur de l'incertitude. Autant de traits qui expliquent pourquoi ce pays est régi par des énarques fonctionnaires?

    Pour en revenir au CPE, lorsqu'on compare ce cas aux débats intervenant dans d'autres pays, les faits suivants me frappent:
    • il n'y a pas eu de phase longue de préparation de l'opinion par des études et une recherche de consensus sur la natures et les causes du problèmes (en l'occurrence le chômage des jeunes)
    • par conséquent, il n'y a pas eu non plus de débat sur les remèdes à proposer
    • le gouvernement a imposé une mesure sans discussion
    • les catégories concernées se sont senties frappées d'ostracisme et ont proteste
    • comme le gouvernement n'a pas non plus cherche le consensus dans ses propres rangs, la polémique s'est développée
    • et comme en France on aime protester, on a vu les étudiants se mettre en grève (allo, les gars, la nation vous paye pour étudier, qui cela gêne le plus de ne pas aller en cours?)


    Voir également:

    Tags: Villepin, emploi, chômage, CPE, France, jeunes, société, transmanches.blog, économie,

    13 mars 2006

    Musique en ligne = profit warning?

    L'Expansion titrait l'autre jour sur Les jeunes européens achètent trop peu de musique, ou ils rapportent une étude de Jupiter Research prédisant que nos jeunes sont tellement habitués a la musique gratuite qu'il sera impossible de les sevrer, d’où un risque pour les marges des majors de la musique.

    D'une part, la prédiction est osée… et probablement infondée: ces mêmes jeunes apprennent bien a aller faire les courses tout seuls lorsqu'ils partent de chez papa maman, ou le ils se nourrissaient poutant gratuitement grâce a un système peer-to-peer (je demande du banania a "maman" qui me le livre par FTP via le serveur "frigo"). Cela fait partie du processus normal appellé "grandir".

    D'autre part, si les majors s'en mettent moins dans les poches, ce sera probablement une bonne chose:
    • d'une part ils vont cesser de promouvoir des navets dont personne ne veut: trop d'offre (de piètre qualité comme l'écrit Laurent ici) tue la demande, les consommateurs perdant intérêt lorsque un groupe lance un album et disparaît le lendemain

    • de l'autre, c'est probablement un juste retour de manivelle: vendre des CD a 16-17 neuros a des jeunes c'est proche de l'arnaque

    Mais bon, certains sont contents tout de même: Warner Music se refait une santé grâce aux téléchargements (18h.com).

    Avec le recul, cela sent comme une manoeuvre de la part des majors de la musique préparant le débat sur les droits d'auteurs (voir le fiasco gouvernemental sur la gestion des droits d'auteurs et la licence globale)...



    Tags:
    , ,

    12 mars 2006

    On s'en fout! (mais peut etre pas?)

    Eurovision: le candidat de la France désigné mardi soir sur France 3 (Le Monde.fr, 13/03/06)

    Mais apres reflexion, s'en tape t-on tant?

    Car ce sont les con-sommateurs qui payent les dépenses marketing nécessaire a la promotion de cette daube.

    L'economie connectée permet une dés-intermédiation entre les musiciens (voir le cas de Sandi Thom, artiste de Tooting, grand-Londres, pres de chez moi, se produisant sur internet devant 60000 fans). Et permet donc aux auditeurs de choisir leur musique au lieu de consommer les nanards ce que les majors essaient de refiler: voir l'example de Lala.com qui permet de s'echanger des CD. Cet article pointe le fait que WalMart stocke 5000 titres alors que l'industrie musicale en sort 30000 par an.

    Le modele économique des majors de la musique est-il donc attaqué, par la diversité et la qualité plutot que par les téléchargements en ligne?


    Tags: ,

    10 mars 2006

    Ces jeunes qui pensent vieux

    Excellent billet d'Ivan Rifoul ce matin dans le Figaro: Ces jeunes qui pensent vieux (Le Figaro, 10/03/06)
    Ses conclusions sur les jeunes rejoignent les miennes: les jeunes ont "raison d'être déçus d'une société qui, depuis vingt ans, mégote leur place."

    On diverge cependant sur le CPE: je pense que c'est une autre invention d'énarque qui rend le marché du travail moins flexible et encore plus complexe, qu'il crée des effets de seuils entre les différents statuts -comme autant de barrières entres les privilégiés du CDI (ou les planques à fonctionnaires). L'auteur vilipende l'atonie de la gauche (mais faut-il s'en plaindre après 14 ans de mitterrandisme économiquement destructeur?), arc-boutée sur la défense des "intérêts égoïstes" et le "traitement social du chômage", expression désignant de nombreuses niches de travail aidé. L'échec des 35 heures a pourtant montré que rationner le travail détruit de la richesse sans créer d'emplois.

    Je titrais le 24 Janvier sur "Où sont passés les jeunes français qui en veulent?" Et bien j'ai la réponse: toujours d'après cet article du Fig, 76% des 15-30 ans jugeaient l'an dernier attractif de devenir fonctionnaires tandis que 82% des leurs parents les y encourageraient.

    Autant pour l'esprit d'entreprise, cela ne promet guère pour l'avenir... Je reproduis l'article ci-dessous car la mise en page du site passe mal sur Firefox.

    Tags: CPE, chômage, emploi, France, jeunes, politiques, économie, société


    Ces jeunes qui pensent vieux
    Le bloc-notes d'Ivan Rioufol - 10 mars 2006, (Rubrique Opinions)

    Les jeunes ont raison d'être déçus d'une société qui, depuis vingt ans, mégote leur place tout en les flattant. Le jeunisme se révèle comme l'artifice destiné à feindre la modernité. En France, des moins de 30 ans se font ainsi régulièrement balader par la gauche copain-copain : un abus de confiance confirmé, mardi, avec le succès relatif des processions contre le contrat première embauche. Ce faisant, une génération bernée s'active à l'être davantage.

    Si les non-diplômés ont tant de mal à trouver un emploi, c'est parce que l'École s'est montrée idéologiquement rétive à l'apprentissage et à l'ouverture sur l'entreprise. Des centaines de milliers de postes sont vacants dans la métallurgie, la maçonnerie, la menuiserie, la serrurerie. Pour ces jeunes, le CPE devrait permettre d'accéder à ces métiers, en laissant à l'entrepreneur la liberté de licencier durant deux ans. Pas de quoi s'étrangler. Les lycéens et étudiants veulent-ils bloquer l'accès au travail à moins lotis qu'eux ? C'est ce qu'ils laissent comprendre, en se faisant manoeuvrer par d'archaïques syndicats soucieux de leurs intérêts égoïstes. La fonction publique, mobilisée mardi, n'est en rien concernée par ce contrat. Mais elle y voit l'inacceptable atteinte à l'État providence, construit sur un Code du travail interdisant la nécessaire flexibilité.

    Le CPE, approuvé par les parlementaires, a un mérite : celui de rompre avec un système qui ne fonctionne plus et qui écarte 23% des 15-29 ans d'un marché du travail bloqué par trop de contraintes. Cette politique, parce qu'elle s'inspire d'une timide vision libérale, suffit à la déjuger aux yeux des doctrinaires. Cependant, il n'est plus possible de défendre un système qui exclut les moins formés et fait fuir les plus entreprenants. Des décennies d'éloges du pantouflage ont laissé des traces. L'année dernière, un sondage révélait que 76% des 15-30 ans jugeaient attractifs de devenir fonctionnaires. Cette semaine, une enquête Ipsos montre que 82% des Français encourageraient leurs enfants à entrer dans la fonction publique. C'est ce pays immobile et soucieux de sa retraite qui renoue avec son rituel gauchisant. Mais ce sont des conservatismes qui s'expriment. Ils aggravent la marginalisation des jeunes, en leur transmettant des préoccupations de vieux.

    Contre-offensive étudiante

    Jusqu'où la France devra-t-elle tomber pour que la gauche se réveille ? Un sondage révèle que plus de trois Français sur quatre considèrent que le pays est dans une phase de déclin. Dans son dernier livre (L'Europe en crise, que faire ? Éditions Clément Juglar) le Prix Nobel de sciences économiques, Maurice Allais, rappelle : «Dans tous les pays du monde la France se distingue par un record incontestable mais désastreux. C'est le pays où l'on entre le plus tard dans la vie active. C'est le pays où la durée de travail est la plus réduite. C'est le pays où l'on prend sa retraite à l'âge le plus faible.»
    Sur l'ensemble de ces sujets, l'absence de propositions du Parti socialiste, fer de lance de la contestation anti-CPE, fait douter de sa lucidité. Il ne réagit qu'aux 35 heures, aux emplois aidés, au droit à travailler moins. Sentiment de décrochage aggravé par le vide qui s'installe dans le programme de Ségolène Royal, probable candidate à la présidentielle. Elle admet : «Je n'ai pas à avoir un avis sur tout» (nos éditions de lundi). Mais elle n'en a sur pratiquement aucun sujet, mise à part l'éducation des enfants. Une atonie à l'image de son camp.
    Face à ces effacements, la volonté de réforme de Dominique de Villepin mérite d'être soutenue. D'autant que les syndicats ne peuvent se prévaloir d'une représentativité les autorisant à parler au nom de la jeunesse ou des salariés du privé. Or s'exprime désormais, au sein de la majorité, une crainte à l'idée d'affronter une minorité. Le premier ministre se dit prêt à discuter d'un «statut» de l'étudiant afin d'amadouer l'Unef. Mais un recul serait la victoire des brasseurs d'air. D'autant que les étudiants et lycéens ne se reconnaissent pas tous, loin de là, dans ces mouvements téléguidés qui détournent les inquiétudes des jeunes. Mercredi, le nouveau Conseil représentatif national des lycéens a estimé qu'il faut «laisser une chance au CPE, pour voir s'il répond à un problème de l'emploi des jeunes». Un raisonnement de bon sens, soutenu dans de nombreuses universités, de Rennes à Tours en passant par Jussieu (Paris). Et si la contre-offensive venait des étudiants eux-mêmes ?

    Refus de voir

    Une constatation : le malaise social des jeunes n'est pas propre aux adolescents des banlieues. Ceux-là avaient été excusés par les belles âmes pour leurs razzias de novembre, mises sur le compte du chômage et de la précarité. Mais ce sort est le lot de toute une génération, même si les cités sont touchées plus rudement. Est-ce que les manifestants de mardi ont brûlé des voitures, des écoles, des commerces ? Leur bonne tenue fait ressortir le caractère ethniquo-religieux des dernières émeutes. Aussi est-il curieux d'entendre le discours dominant contester cette évidence. Un aveuglement qui n'est plus de mise aux Pays-Bas. Ce pays, fameux pour sa tolérance, s'est à ce point raidi contre l'islam que la ministre de l'Immigration, Rita Verdonk, en est à réclamer que le port de la burqa dans les rues soit sanctionné et que l'usage du néerlandais soit obligatoire en public. Attitude excessive. Mais le refus de voir est certainement plus dangereux.

    Mort d'un modèle

    La mort de Philippe Muray, 60 ans : cet écrivain mal connu, étiqueté «réac» par les «mutins de Panurge», dénonçait avec acuité, drôlerie et érudition, le conformisme «citoyen» de l'époque. Un modèle.