30 novembre 2005

Flashé bourré?

Le Blog Automobile reprend les conclusions de la Sécurité Routière et rappelle qu'il est dangereux de conduire bourré: Alcool et drogue au volant: à lire avant de prendre la route.

Une évidence? Pas vraiment pour le gouvernement qui se concentre sur la vitesse avec les radars sur l'autoroute, voir mon post précédent sur Les flics perdent-ils leur temps à flasher sur l’autoroute?

Rappelons le, l'autoroute est sure: elle ne représente que 5,8% des décès sur la route (oui c'est trop tout de même).

La route elle même est plus sure que l'alcool: 5200 décès contre 45000 (par an, pas par jour comme sur le graphique de Reuters dans le blog auto). L'alcool et la route ensemble, pas bon par contre, mais de même que le cannabis…

J'en conclus que les flics perdent leur temps et gaspillent leur argent a nous flasher sur les autoroutes, qu'ils feraient mieux de contrôler les dépassement en campagne et les troquets. Evidemment c'est plus fatigant que de rester le cul plombé dans une Ford ou moins excitant que de faire le cow-boy en BMW

28 novembre 2005

Pain!

Le Royaume-Uni n'étant pas un lieu de prédilection pour les amateurs de pain, j'ai commence a faire le mien. Apres quelques essais, je suis arrive a un résultat satisfaisant. Et c'est une excellente activité à faire avec les enfants.

Voir la suite sur Foodings: Pain!

24 novembre 2005

Bush cherche la porte de sortie…

Non, ce n'est pas de l'Irak dont on parle, quoique. Vu Dimanche sur BBC news, W cherche la bonne porte pour abréger une conférence de presse lors de son voyage en Chine et après avoir exaspéré les dirigeants communistes en voulant promouvoir la liberté religieuse (cad chrétienne) mais également vendu 70 Boeings…
La vidéo (par Boing Boing) est digne des meilleures gaffes et non moins drôle que ses errements linguistiques (est-il dyslexique?)


PS: Boing Boing est indispensable, voir ce lave vaisselle double –même plus besoin de ranger!

23 novembre 2005

Pêle-mêle

Riche actualité hier dans 18h.com. Dans le désordre…
  • Angie est élue chancelière en Allemagne. Si je ne me trompe, c’est la 2e fois qu’une femme dirige un pays du G7 (après Thatcher) et ça mérite d’être signale. Pourquoi en effet laisser la politique aux vieux de sexe masculin ? Mais gouverner lui sera difficile vu sa faible majorité.

  • Le web gagne des parts du marché publicitaire : voila qui va faire plaisir à Laurent Bervas ?

  • Sony se fait débouter au Texas après avoir installe du spyware anti-copie sur les CD. Bien fait. Juste un rappel aux majors: si ils vendaient leurs CD moins chers, ils seraient moins copies… L'argument que le prix de vente comprends la promotion de jeunes artistes est fallacieux: en fait de jeunes artistes, les majors poussent des groupes montes de toutes pièces et de piètre qualité. Pourquoi dois-je payer la promotion de American Idol quand j'achète Franz Ferdinand?

  • Les cadres ont le blues : quoi d’étonnant, après deux décennies qui ont vu les employeurs traitent leurs employés de plus en plus comme des kleenex, que le statut de mercenaire soit stressant. Peut être devraient-ils engager plus de stagiaires ?

  • Grève a la SNCF : la direction s’en sort grâce a une prime de 120 neuros et des "assurances". La France est-elle le dernier bastion des grèves politiques, ou les revendications sectorielles et les calculs politiques priment sur les clients? La logique de ces mouvements est difficilement compréhensible pour les étrangers: le jeu patronnat-syndicats va presque toujours jusqu'au clash, et pour des motifs obscurs –sans que l'on ne parle des objectifs et enjeux économiques pour l'entreprise. Le conflit coûte en effet 20 millions d'euros par jour de grève, soit le coût d'un TGV, et cela ne prends pas en compte l'impact indirect sur les PME et autres acteurs économiques clients ou fournisseurs de la SNCF.

22 novembre 2005

Photos par RSS


Ce fil de photos RSS est tout simplement superbe. La photo a droite n'est pas sans rappeler les mises en scènes élaborées de Jeff Wall (actuellement a la Tate Modern).

A mettre dans son FeedReader d'urgence!


21 novembre 2005

Voitures électroniques

J’ai lu quelque part qu’une voiture actuelle a une puissance de calcul embarquée est supérieure a celles des supercalculateurs d’y a quelques années. La prolifération de l’électronique dans les automobiles d’aujourd’hui soulève est intéressante à plusieurs titres :
  • Comme le sait Mercedes, cela a un impact sur la fiabilité (lire Challenges : Mercedes court derrière sa bonne étoile) : les coûts de R&D augmentant et devant être amortis sur de plus grandes séries, les constructeurs se reportent sur les équipementiers, le suivi en amont devient plus difficile.

  • Les problèmes sont également plus difficile a diagnostiquer : cela ne concerne pas que votre garagiste local qui ne peut réparer un nombre croissant de pannes faute de valise de diagnostic (en fait un ordinateur que l’on branche sur les calculateurs des voitures).  Renault se souvient amèrement des déboires abondamment rapportes par des automobilistes victimes des caprices de leur régulateur de vitesse (voir Le Blog Automobile). Le Blog Auto rapporte un article d’Auto-Moto qui révèle que Renault a implémente son multiplexage sur un seul bus de données (3 chez Lexus, dont un en fibre optique), ouvrant la porte a des interférences magnétiques (par exemple en passant près de lignes HT ou d’aéroports ou pourquoi pas avec des téléphone portables ?). Ces conditions étant très difficile a reproduire (et donc diagnostiquer), les procès devraient se multiplier a l’avenir.

  • La multiplication des gadgets dans les voitures devrait sans aucun doute créer un "effet magnétoscope" : dans beaucoup de familles, une seule personne sait enregistrer un programme (en général l’adolescent de service). Quid du GPS et autres, alors que la plupart des minicabs que j’emprunte ne savent pas se servir de l’air conditionne ?

  • La voiture électronique peut bien sur être sujette à des pannes logicielles (voir si Microsoft fabriquait des voitures, comme une réponse aux commentaires de Bill Gates). Mais on peut également trouver les "cheat codes" pour débloquer des fonctions "interdites", tout on il y a des codes les jeux pour avoir des "vies" supplémentaires. Voir dans Autoblog Lexus IS cheat code comment de connecter l’ESP de votre Lexus IS !

08 novembre 2005

Sale temps sur la France…

Alors que le pays hébété contemple les carcasses, je trouve peu de réflexions dans la blogosphère sur les émeutes.  A la fracture sociale il faut probablement ajouter l’espèce numérique.
D’ailleurs il est intéressant que les "troubles" surviennent sous Chirac (les bons mots autours de la fracture sociale c’était bien, mais concrètement qu’a t-il fait ?) et Sarkozy (qui a crée un conseil de l’ordre musulman entre autres).
Que se passe t-il donc pour que le pays s’embrase après ces accidents de transformateurs ?
  • Sarkozy, un pompier pyromane ?  Les cites ne s’enflamment-elles que pour des mots ?

  • J’ai parle du taux de chômage a plusieurs reprises, dans certaines cites il dépasse allégrement les 40%, le modèle (celui qui réussit) est le dealer.  En d’autres mots, un pays peu dynamique économiquement se fragilise socialement.

  • Les émeutiers ne sont pas plus intégrés socialement qu’économiquement. Un parallèle m’a frappe : après les attentats a Londres et les émeutes de Birmingham, le gouvernement anglais s’est adresse aux "leaders des communautés".  En France il semble que les "jeunes des cites" ne répondent a personne…

02 novembre 2005

Irak: la guerre sale

Alors que l’administration Bush s’empêtre dans les nomination a la Cour suprême et autres scandales l’on apprend que la guerre illégale en Irak est encore plus sale que ce l’on pensait :

01 novembre 2005

Télescopages

Lu aujourd’hui:
  • Les stagiaires se révoltent contre l’exploitation… en faisant grève masqués et un jour de congé. Euh ?

  • Laurent Bervas disserte sur la question dans Democratie 2.0 : Quand les jeunes se vengeront.  Je suis d’accord sur l’analyse sociologique (voir Générations vieux) mais les causes en sont plus profondes : le taux de chômage en France est endémique (voir Taux de chômage: de qui se moque t-on?) et c’est pire pour les jeunes.  Les gouvernements successifs ont abordé ce problème comme une pénurie de la demande (la loi Aubry sur les 35 heures est typique d’une psychologie communiste ou l’état rationne l’offre en empêchant les gens de travailler plus, comme si le travail était une marchandise finie).  Le seul hic c’est que l’on a oublié que le travail genere de la richesse !  Empêchez les gens de travailler et vous bridez le PIB.

  • Les causes de ce taux de chômage sont nombreuses, en résumé cela tient à la rigidité du marche du travail (difficulté de licencier, faible mobilité des compétences), prélèvements obligatoires étouffants et nombreux secteurs protégés sclérosant toute reformes.

  • Du coup, les entreprises sont en position de force puisqu’elles ont en face d’elles une main-d’œuvre abondante mais sont également confrontées à ces rigidités.  Cela se traduit par l’emploi de stagiaires en remplacement de CDI’s, par les conditions a l’embauches (jeune, avec de l’expérience, pas d’enfants, etc…) et le licenciement des moins de 50 ans.  CQFD.